XO

De LXDE.org
Aller à : navigation, rechercher
OLPC XO-1
OLPC
Développeur OLPC, Communauté GNU/Linux
Fabricant Quanta Computer
Type Subnotebook (Netbook)
Support 1 Gio de mémoire flash
Système d'exploitation Linux
Puissance Pack de batteries NiMH ou LiFePO4 amovibles
Processeur AMD Geode LX700@0.8 W + 5536
Mémoire 256 MB DRAM
Affichage Bi-mode (rétro-éclairé en couleurs et en échelle de gris par lumière solaire directe) 19,1 cm / 7,5" de diagonale TFT LCD 1200×900
Entrées Clavier et touchpad
Microphone
Caméra Caméria vidéo intégrée (640×480 ; 30 FPS)
Connectivité 802.11b/g /s réseau local sans fil

3 ports USB 2.0 Emplacement de cartes MMC et SD

Dimensions 242 mm × 228 mm × 32 mm
Masse Batterie LiFePO4 : 1,45 kg (3,2 livres) ; Batterie NiMH : 1,58 kg (3,5 livres)

Le XO-1, connu auparavant sous les noms d'ordinateur portable à 100 $, d'appareil pour enfants et de 2B1 est un très petit ordinateur portable bon marché prévu pour être distribué à des enfants dans des pays en voie de développement à travers le monde afin de leur fournir un accès au savoir et des opportunités d'« explorer, expérimenter et s'exprimer par eux-mêmes » (apprentissage constructif). Le portable est développé par l'organisation One Laptop per Child (un ordinateur portable par enfant).

Fedora sur le XO avec LXDE

Composants

  • PCManFM : gestionnaire de fichiers fournissant des icônes de bureau ;
  • LXPanel : panneau de bureau riche en fonctionnalités ;
  • LXSession Lite : gestionnaire de sessions X11 compatible avec le standard avec support de l'extinction, du redémarrage et de la veille via HAL et du changement d'utilisateur avec GDM ;
  • LXSession Edit : outil de gestion des autostarts de session de bureau compatible avec freedesktop.org ;
  • LXAppearance : changeur de thèmes en GTK+ riche en fonctionnalités permettant de changer les thèmes GTK+, les thèmes d'icônes et les polices de caractères ;
  • LXTask : gestionnaire de tâches léger dérivé du gestionnaire de tâches de Xfce 4 ;
  • LXTerminal : émulateur de terminal indépendant du bureau basé sur VTE ;
  • LXLauncher : remplaçant open source pour le lanceur d'Asus sur Eee PC ;
  • LXNM (toujours en développement) : gestionnaire de réseau léger pour LXDE gérant les connexions sans fil ;
  • LXRandR : outil de configuration d'écran ;
  • Openbox (en anglais) : gestionnaire de fenêtres léger, respectant les standards et hautement configurable (peut être remplacé par un autre gestionnaire de fenêtres comme ICEXM, Fluxbox et Metacity) ;
  • GPicView : un visionneur d'images simple, rapide et léger ;
  • Leafpad : éditeur de texte léger et simple ;
  • Xarchiver : gestionnaire d'archives léger, rapide et indépendant du bureau basé sur GTK+.

LXDE utilise une approche modulaire : chaque composant de LXDE peut être utilisé seul. De cette façon, il n'est pas nécessaire d'installer le bureau complet si on ne l'aime pas.

Installation

Les instructions d'installation suivantes couvrent la « migration » à LXDE du système d'exploitation installé sur un OLPC. Une alternative est d'utiliser les compilations DebXO LXDE OS.

Obtenir l'accès « root »

Il est nécessaire de pouvoir se connecter à l'internet pour récupérer et mettre à jour les fichiers depuis les depôts d'OLPC. yum est la commande qui va récupérer les fichiers demandés et les installer autimatiquement. Il faut un accès « root » pour utiliser yum.

S'il n'est pas possible d'obtenir une connexion à l'internet en raison du manque du cryptage WPA, il faut commencer par lire les instructions sur WPA. Elle fonctionnent même avec Sugar.

Pour obtenir l'accès « root », il faut utiliser l'activité terminal et taper su à l'invite et appuyer sur la touche Entrée. L'invite de commande doit alors se terminer par in signe dièse qui signifie qu'on a un accès « root » et qu'on peut changer tous le fichiers du système.

$ su

#

Installation de paquets

L'installation de LXDE fournira un environnement de bureau très basique et la possibilité de le personnaliser. Cela téléchargera environ 25 Mo en mémoire vive et installeara ensuite les fichiers automatiquement. Il faut s'assurer qu'aucune autre activité n'est en route. Sinon, lors de l'installation, un message d'erreur relatif à l'allocation de la mémoire apparaîtra. Pour le contourner, il faut arrêter l'activité du terminal, redémarrer l'ordinateur et recommencer la procédure. Si une erreur de socket fait retourner à l'invite, il faut utiliser la flèche vers le haut pour revenir à la commande originale et appuyer sur la touche Entrée pour recommencer le processus.

# yum install lxde-common

Cela installera les composants formant le cœur de LXDE : lxde-common, LXPanel, LXSession, PCManFM et Openbox.

Paquets optionnels :

# yum install gpicview leafpad lxappearance lxlauncher lxsession-edit lxtask lxterminal obconf xarchiver

SLiM (Simple Login Manager ; gestionnaire de connexion simple)

Si on veut avoir son propre écran de connexion (pour les utilisateurs), il suffit de faire ceci :

$ su

# yum install slim

Laisser SLiM s'installer puis et effectuer ensuite ce qui suit.

# nano /etc/sysconfig/desktop

Remplacer « DISPLAYMANAGER » par « DISPLAYMANAGER=/usr/bin/slim-dynwm ». Il faut ensuite utiliser la combinaison de touches Ctrl + Alt + Retour arrière pour dedémarrer X et démarrer SliM.

Pour redémarrer ou éteindre l'ordinateur, il faut s'identifier respectivement avec le nom d'utilisateur « reboot » ou « halt » et utiliser le mot de passe root.

Pour obtenir une invite de commande, il faut utiliser le nom d'utilisateur « console ». Pour changer de session, il faut utiliser F1 et il faut utiliser F11 pour prendre une capture d'écran.

Installation alternative sur Fedora OS8.img

Cette solution est un peu compliquée mais elle permet d'obtenir LXDE sur un XO 1.0 quand on est pressé. L'utilisation de l'image du XO 1.0 comporte quelques soucis : pas suffisamment de mémoire pour exécuter yum et GNOME en même temps, manque de olpc-switch-foo pour LXDE et quelques autres problèmes.

Ce guide suppose la détention de la dernière image de Fedora.

En premier lieu, il faut mettre le système en ligne pour télécharger LXDE. Comme yum a tendance à planter avec certaines transactions, obtenant des erreurs OOM, cela peut être réglé par certaines étapes :

  • se connecter au bureau GNOME et configurer le réseau sans fil ;
  • partager le réseau sans fil à tous les utilisateurs dans Network Manager ;

ou bien

  • configurer manuellement Network Manager dans le terminal pour se mettre en ligne ;

et ensuite

  • éditer le fichier /etc/sysconfig.desktop et commenter la ligne de DISPLAYMANAGER complètement ;
  • redémarrer l'ordinateur (un terminal devrait s'ouvrir) ;
  • installer SLiM et LXDE comme ci-dessus.

Le guide ci-dessus suppose la compréhension de la documentation pour slim-dm. Si on a besoin d'un façon rapide et sale d'obtenir LXDE aussi vite que possible, il faut configurer le fichier ~/.initrc avec ce qui suit :

#!/bin/sh

/usr/bin/startlxde

il ne faut pas oublier de créer un compte d'utilisateur si c'est nécessaire. Il est également recommandé de configurer le mot de passe root.

Configuration

Apparence

Il faut utiliser LXApperance pour configurer l'aspect et la sensation :

  • réduire la taille de police à 6-8 ;
  • régler le thème de fenêtres GTK à Sugar ;
  • régler le thème d'icônes à Sugar ;
  • ajouter « Inherits=gnome » après la ligne de thème d'icônes dans /usr/share/icons/sugar/index.theme pour que le thème de Sugar utilise correctement les icônes du gestionnaire de fichiers de GNOME (dans le ticket #7939, il est suggéré d'ajouter les icônes de Sugar appropriées pour les répertoires, etc.).

Gestionnaire de fenêtres

Il faut utiliser obconf pour configurer le gestionnaire de fenêtres Openbox :

  • réduire la taille de police à 6-8 ;
  • choisir un thème de fenêtres approprié comme natura.

Utilisation

Montage des systèmes de fichiers amovibles

  1. Insérer une carte SD ou un disque USB.
  2. Lancer PCManFM, le gestionnaire de fichiers de LXDE.
  3. Le périphérique amovible devrait apparaître dans la colonne de gauche. Il suffit de cliquer sur la ligne correspondante pour le monter. La commande df montrera qu'il a été monté à l'endroit approprié (/mount/NOM_DU_VOLUME).
  4. Pour démonter, il faut effectuer un clic-droit sur le nom du périphérique (au même endroit) et choisir de le démonter.

Changer le bureau par défaut

Rendre LXDE comme bureau par défaut

  • Dans /home/olpc/, créer une copie de .xsession-example appelée .xsession :

# cp /home/olpc/.xsession-example /home/olpc/.xsession

  • Éditer le fichier .xsession pour configurer le lancement de LXDE au démarrage :
# nano /home/olpc/.xsession
  • Trouver la ligne commentée « #exec xterm » et ajouter le code suivant en-dessous :
exec ck-xinit-session startlxde
  • Utiliser la combinaison de touches Ctrl + X pour sauvegarder puisq quitter ;
  • Utiliser la combinaison de touches Ctrl + Alt + Retour arrière pour redémarrer X et enfin démarrer LXDE.

Retourner au bureau SUgar de XO

Pour rendre le bureau original Sugar de XO par défaut à nouveau, il suffit de renommer le fichier .xsession pour n'importe quel autre nom (.xsession-lxde, par exemple). Les changements appliqués (les réglages du réseau, par exemple), peuvent persister. Il reste à se déconnecter depuis le menu de LXPanel, confirmer de redémarrer X et enfin démarrer Sugar.

Debian sur le XO avec LXDE

Installation de LXDE

http://lunge.mit.edu/~dilinger/debxo-latest/images/jffs2/ (lien cassé)

Merci de suivre le guide d'installation de Debian avec LXDE.

Ce qui suit permet d'installer Debian et LXDE sur un disque USB.

# mkdir -p lxde-olpc/lenny-root
# cd lxde-olpc
# ARCH=i386 debootstrap lenny lenny-root/ http://free.nchc.org.tw/debian
# cd lenny-root
# mount proc proc -t proc
# mount sysfs sys -t sysfs
# chroot .

== /etc/apt/sources.list
deb http://free.nchc.org.tw/debian lenny main contrib non-free
deb http://layer-acht.org/debian sid olpc
==

# apt-get update
# apt-get install olpc-base-ext3 lxde xserver-xorg-video-{geode,fbdev} xserver-xorg-input-{all,evdev}
# wget http://dev.laptop.org/~cscott/xorg.conf -O /etc/X11/xorg.conf

== /boot/olpc.fth # avec un disque USB
\ Script de démarrage
 " ro root=/dev/sda1 rootfstype=ext3 rootdelay=1" sur le fichier de démarrage
 " disk:\vmlinuz" sur le disque de démarrage
dcon-unfreeze
boot
==

== /boot/olpc.fth # avec une carte SD
\ Script de démarrage
" ro root=/dev/mmcblk0p1 rootfstype=ext3 rootdelay=1" sur le fichier de démarrage
" sd:\vmlinuz" sur le disque de démarrage
dcon-unfreeze
boot
==

== /etc/fstab
sda1                    /                       ext3    defaults,noatime 1 1
devpts                  /dev/pts                devpts  gid=5,mode=620    0 0
tmpfs                   /dev/shm                tmpfs   defaults,size=15% 0 0
proc                    /proc                   proc    defaults          0 0
sysfs                   /sys                    sysfs   defaults          0 0
==

# exit
# umount proc
# umount sys
# tar cf ../lxde-olpc.tar * # et détarer dans une cible sur un disue ext3

# # Brancher le périphérique dans l'OLPC avec la clé du développeur et démarrer l'activité terminal
# cp -R /security /media/disk # le point de montage du périphérique peut différer

Problèmes

Les problèmes ci-dessous peuvent se produire en utilisant les paquets LXDE de Debian Lenny pour le moment :

  • des touches spéciales comme les touches de contrôle de volume et de la luminosité et les touches de la manette de jeu nécessitent d'être configurées manuellement ;
  • les petites polices, icônes, etc. causées par l'affichage à haute densité (dans le XO-1 : 200 ppp) nécessite d'être regardées de plus près ;
  • le greffon de la batterie ne fonctionne pas avec l'OLPC : il affiche « Pas de batterie trouvée » alors que gnome-power-manager fonctionne normalement ;
  • l'écran est figé depuis le démarrage et nécessite d'être remis en fonctionnement normal après le démarrage de X.org ou de démarrer en gardant la touche la plus à droite de la manette de jeu enfoncée.

Liens externes